Pour parier sur le eSport : Opérateur spécialisé

Le marché eSport sud-américain

Selon SuperData Research, l'industrie mondiale du jeu vidéo s'élève à environ 105 milliards de dollars. Mais le jeu vidéo, ce n’est pas simplement une bande de gamins qui font mumuse dans leur chambre, c’est aussi et surtout un marché eSport gigantesque à l’échelle mondiale. Si le marché nord-américain est le plus puissant de tous, l’industrie eSport est de moins en moins centrée sur ce dernier. L’Amérique latine par exemple, qui ne représente que 4 % de l’audience mondiale, a une carte à jouer. Cela est d’autant plus vrai que le marché sud-américain du sport électronique est celui qui connaît la croissance la plus rapide.

L’Amérique latine, un marché eSport à fort potentiel

Planisphère Amérique du Sud

L'Amérique latine, c’est 110 millions de joueurs toutes catégories confondues, soit autant de prospects potentiels pour l’industrie eSport. Ce continent se classe même à la quatrième place derrière la Chine, l’Europe et l’Amérique du Nord en termes de nombre de joueurs. Parmi les pays réunissant les plus grosses parts de marché en Amérique du Sud, on trouve le Brésil (30 %), suivi du Mexique (19 %), de la Colombie et de l’Argentine.

Dans ces pays traditionnellement dominés par le football, le sport électronique est le deuxième sport le plus populaire. Rien qu'en 2016, le marché du jeu vidéo en Amérique latine a connu une hausse de 20 %. Une grande partie de cette dynamique est localisée dans les jeux mobiles, avec un taux de croissance de 56 % d'une année sur l'autre. En outre, contrairement aux autres marchés émergents, l'Amérique latine connaît également la croissance en ce qui concerne la vente de consoles, avec une hausse des ventes de l’ordre de 9 %. Pour finir, les jeux mobiles et PC représentent chacun 1,4 milliard de dollars de revenus. C’est dire tout le potentiel de ce continent en matière de compétitions eSport !

Un joueur pro qui tient un drapeau du Brésil

L’eSport en Amérique du Sud gagne en puissance

À l’image de Lyon Gaming, qui n’est autre que l’équipe championne d’Amérique latine sur League of Legends et l’une des plus appréciées sur la scène internationale, l’eSport en Amérique latine a le vent en poupe. Les sponsors se bousculent pour voir leur logo être floqué sur les maillots des équipes eSport les plus médiatisées (Kultec, Supermex, Intel, Asus, Arean etc.).
En outre, de plus en plus de grosses firmes des médias relayent les événements eSport, à l’instar de la branche argentine de Mediapro — organisation originaire d’Espagne —, qui produit et commercialise les droits de l'un des principaux événements eSports d'Amérique du Sud, la Copa Latinoamérica Sur Clausura. Ce seul tournoi a été retransmis sur la chaîne cryptée ESPN+.

À noter que si le continent latino-américain veut un jour détrôner son voisin du nord, il devra tout de même palier avec certaines de ses lacunes. En effet, les revendeurs et grossistes des pays d’Amérique du Sud reçoivent souvent les nouveaux jeux vidéo avec un temps de retard, la plupart d’entre eux n’étant pas fabriqués sur le continent. Aussi, nombre de jeux qui sont populaires aux États-Unis ne le sont pas en Amérique latine. Un autre problème majeur est le prix des jeux et des consoles de jeux. Les magasins de jeux vidéo doivent répercuter leurs dépenses liées aux différentes taxes sur les prix des produits qu’ils tentent de vendre. On assiste alors à des variations sur les prix des jeux et consoles allant de 25 % à 250 % !

Pour finir, certains gouvernements d’Amérique du Sud méprisent fortement le consumérisme et considèrent les technologies importées comme l'expression d'un monopole ou d'une colonisation par d'autres pays. Cela est notamment le cas en Équateur, au Venezuela ou en Bolivie. Mais le marché eSport sud-américain doit croire en ses chances !

Le marché mondial de l’eSport est divisé comme suit :

Commencez à parier sur le eSport :

Mentions légales
EsportGame - 2020
Contact : [email protected]

Facebook   Twitter

+18 - Vous devez être majeur pour parier de l'argent
Avertissement