Pour parier sur le eSport : Opérateur spécialisé

Le marché eSport asiatique

En Asie, les jeux vidéo, c’est quelque chose de sérieux. Pour preuve, tandis que l’industrie eSport internationale est sans cesse en quête de légitimité, SEA Games (les Jeux d’Asie du Sud-Est) intégreront l’eSport en tant que discipline officielle et médaillée pour la toute première fois de leur histoire. C’est le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques qui a pris cette décision, et ce en pleine conscience. Il faut dire que le marché eSport asiatique est très dynamique et fédérateur.

eSport en Asie : marché dynamique, discipline olympique et bien plus

Planisphère de l'Asie

Dans l’attente des Jeux Olympiques d’été de 2020 au Japon, puis ceux de 2024 à Paris, le Comité des JO a décidé que la prochaine édition des Jeux d’Asie du Sud-Est en 2019 inclurait les premières épreuves d’eSport médaillées de l’histoire de la discipline. Si le marché eSport asiatique est à prendre très au sérieux, c’est parce que les organisateurs des JO ont pour objectif de faire de l’eSport une discipline reconnue de tous. Les premiers tests ont d’ailleurs déjà lieu dans le cadre d’un tournoi Pro Evolution Soccer au Japan’s National Sports Festival.

D’ailleurs, le marché asiatique de l’eSport, ce sont également des millions de joueurs amateurs qui considèrent que les jeux sur consoles et ordinateurs ne sont pas qu’un loisir, mais bien une discipline sportive au même titre que le football, le tennis ou encore le basket-ball. Ces joueurs occasionnels forment d’ailleurs le plus gros de la population de fans d’eSport. Selon Goldman Sachs, la majorité des joueurs eSport vivent sur le continent asiatique et 79 % d’entre eux seraient âgés de moins de 35 ans.

Les chiffres des marchés de l'Esport
Les chiffres des marchés de l'Esport

Vecteur d’emploi et de croissance dans les pays asiatiques

L’eSport contribue au développement des économies locales en Asie. Ainsi, la Chine a dressé une liste des nouvelles professions liées à l’eSport, lesquelles sont désormais officiellement reconnues. Ingénieur de l’IA, ingénieur du Big Data, pilote de drones, joueur de jeux vidéo professionnel, tous sont approuvés par le Ministère chinois des Ressources humaines et de la sécurité sociale. Les e-athlètes, managers et organisateurs d’événements eSport étant légitimes en Chine, une carrière dans l’eSport peut y être envisagée ! Il faut dire que l’eSport a la cote en Chine. Le marché de l’eSport du pays a dépassé 13 milliards de dollars en 2018 et devrait continuer à croître de 5 milliards de dollars au cours des deux prochaines années.


Mais s’il y a un pays qui est l’incarnation de l’eSport en Asie, c’est bien la Corée du Sud. Rappelons qu’en 1996, au milieu d’une crise économique sans précédent, la Corée du Sud a choisi de se développer à travers les nouvelles technologies. Samsung, LG ou encore SK Telecom ont saisi une opportunité incroyable : investir dans le marché de l’eSport. Ainsi vit le jour la première édition des WCG (World Cyber Games), une compétition internationale sous l’initiative de Samsung et encadrée par le Ministère de la Culture et du Tourisme de Corée du Sud. En outre, le marché eSport sud-coréen a très tôt bénéficié du soutien de la Korean e-Sport Association (KeSPA), structure qui promeut l’eSport et permet aux joueurs de jeux vidéo professionnels d’obtenir un vrai statut.

Victoire de la Corée

L’eSport en Corée, ce sont aussi des chaînes de télévision pionnières dédiées à 100 % à l’eSport. Les plus connues, OnGame Net, Adreeca TV et SpoTV, regroupent près de 8 millions de téléspectateurs en prime time. La diffusion de matchs de sport électronique est d’ailleurs l’une des principales sources de revenus au sein du marché eSport sud-coréen, comme cela est d’ailleurs le cas dans l’intégralité du continent asiatique.

Pour en savoir plus sur l’impact de l’eSport dans les autres marchés mondiaux :

Commencez à parier sur le eSport :

Mentions légales
EsportGame - 2020
Contact : [email protected]

Facebook   Twitter

+18 - Vous devez être majeur pour parier de l'argent
Avertissement