Pour parier sur le eSport : Opérateur spécialisé

Les marchés régionaux de l’eSport

L’eSport est avant tout un marché. Un marché global. Un marché juteux. Un marché qui attire les foules et les spectateurs qui souhaitent parier sur le sport électronique. En effet, les plus gros tournois s’adressent à un très large public : des joueurs (qu’ils soient amateurs ou professionnels), des entreprises, des sponsors, des distributeurs, des éditeurs, des médias et bien plus. Et comme tout marché qui se respecte, l’eSport engendre des coûts de transaction et d’organisation aux quatre coins du globe, l’occasion de s’intéresser justement aux activités eSport sur les cinq continents.

Le résumé rapide :

FAQ rapide :

Quels sont les différents marchés de l’eSport ?

Le marché nord-américain, à découvrir…
Le marché sud-américain, à découvrir…
Le marché européen, à découvrir…
Le marché asiatique, à découvrir…
Le marché océanique, à découvrir…

Est-il possible de miser sur tous les marchés ?

Absolument, en utilisant un opérateur eSport dédié.

Il y a-t’il des compétitions mondiales ?

Oui, généralement les tournois sont d’abord régionaux puis mondiaux selon l’organisateur de la compétition. Voici les marchés eSport.

Quelle sont les zones les plus dynamiques ?

L’Asie concentre la moitié de l’audience mondiale, puis l’Europe et l’Amérique du Nord ferment la marche.

Depuis plus de dix ans, les jeux vidéo multijoueurs se sont développés jusqu’à permettre à des joueurs et équipes professionnels de prendre leur élan. Aujourd’hui, ils sont sponsorisés de façon similaire aux sports traditionnels, si bien que l’on peut bel et bien parler de marché eSport. Ce marché eSport, bien qu’il tende à se structurer davantage, n’est pas encore totalement unifié.
En effet, le marché de l’eSport s’exporte partout dans le monde ; c’est pourquoi on peut parler de marchés régionaux de l’eSport. À l’exception de l’Afrique, qui est quasiment exempt de marché eSport, tous les autres continents ont accueilli favorablement cette discipline et ont mis en place des sources de revenus.


Le marché nord-américain

Planisphère Amérique du Nord

Si l’audience eSport est en croissance de 20 % par an depuis 2016, c’est grâce au marché nord-américain, principal marché de l’eSport. En effet, les États-Unis ont été le premier pays à rendre l’eSport légitime sur la scène internationale, à l’image des plus grandes facultés américaines qui ont fait le choix d’ouvrir leurs portes aux futures stars des licences du moment. Régi par la United States eSports Federation (USeF), organisme à but non-lucratif qui assure la promotion et le développement de l’eSport, la discipline est promise à un bel avenir outre-Atlantique.


Le marché sud-américain

Planisphère Amérique du Sud

Bien qu’il ne soit pas le plus lucratif du lot, le marché eSport sud-américain est caractérisé par une véritable ferveur. Au Brésil et au Mexique, l’eSport occupe déjà une place à part entière puisque des événements et ligues conduites par les plus gros constructeurs et éditeurs y ont lieu chaque année. De plus, sous l’impulsion de la Professional League of Videogames (LVP en espagnol), un nombre grandissant d’équipes latino-américaines postulent aux meilleures places mondiales. Ces dernières sont originaires du Chili, du Pérou ou encore d’Argentine.


Le marché européen

Planisphère de l'Europe

Le marché européen est le deuxième marché eSport le plus important du monde entier. En 2019, il est prévu que les recettes du marché européen de l’eSport atteignent 385 millions de dollars. En termes de chiffre d’affaires, les principaux pays à promouvoir l’eSport dans le vieux continent ne sont autre que la Suède, la France et l’Espagne. Si le marché régional de l’eSport est en très grande forme en Europe, il est également bon de noter que le jeu vidéo compétitif y gagne également en légitimité. Pour preuve, on s’attend à ce que l’eSport soit nommé nouvelle discipline olympique aux JO de Paris, en 2024.


Le marché asiatique

Planisphère de l'Asie

De Singapour à Tokyo en passant par Chengdu, les firmes asiatiques capitalisent sur une industrie eSport en plein boom. Le jeu vidéo compétitif en Asie est une discipline des plus sérieuses et des plus légitimes. Cela est d’autant plus vrai que le marché eSport asiatique concentre près de la moitié de l’audience mondiale. Il devrait même croître de 75 % dans les trois prochaines années. D’ici à 2022, les analystes estiment également que l’eSport en Asie devrait attirer une audience plus large que celle de la National Football League aux États-Unis (NFL). D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les tournois de League of Legends — lesquels se déroulent principalement en Chine —, attirent plus de téléspectateurs que les finales de Baseball World Series (BWS) et de National Basketball Association (NBA) partout dans le monde !


Le marché océanique

Planisphère de l'Océanie

Le marché eSport océanique n’a beau rassembler que deux pays (l’Australie et la Nouvelle-Zélande), il demeure malgré tout le plus structuré et le plus encadré de tous les marchés eSport mondiaux. Présidé par l’Esports Games Association Australia et la New Zealand Esports Federation, deux institutions qui ont donné naissance à l’Oceania Esports Council, le marché eSport d’Océanie gagne lui aussi en reconnaissance au fil des années. Depuis 2016, le développement d’une régulation en bonne et due forme, d’une politique anti-triche et d’une coopération internationale ont été les grandes priorités des deux fédérations eSport. Prochain combat : faire ériger l’eSport au rang de discipline olympique.

Bien que l’on ne puisse pas dire que l’eSport possède la notoriété de sports tels que le basket-ball ou le football, son fonctionnement économique s’apparente de plus en plus à celui des disciplines sportives traditionnelles les plus médiatisées, attirant chaque année un nombre toujours plus important de spectateurs, et entraînant une croissance significative de son marché.

Apprenez-en plus sur l’eSport ci-dessous :

Commencez à parier sur le eSport :

Mentions légales
EsportGame - 2020
Contact : [email protected]

Facebook   Twitter

+18 - Vous devez être majeur pour parier de l'argent
Avertissement