Pour parier sur le eSport : Opérateur spécialisé

Egames : miser de l’argent pendant le tournoi

Tandis que l’immense majorité des tournois de jeux vidéo compétitifs se contentent d’opposer les meilleurs joueurs sur un titre en particulier, les EGAMES ont une toute autre ambition : s’imposer comme l’équivalent des Jeux Olympiques pour l’eSport, avec des fédérations nationales qui se défient pour des médailles d’or, d’argent et de bronze, et ce aux côtés des disciplines sportives traditionnelles que nous connaissons tous. Lancés en 2016, les EGAMES étaient promis à un bel avenir. Mais depuis cette date, ils semblent s’être éclipsés de manière plutôt inquiétante.

Procédure express pour miser pendant les eGames :

Etape Procédure
1 Inscrivez-vous chez cet opérateur eSport
2 Déposez et validez votre compte
3 Dès que les eGames commence, vous pouvez parier

FAQ rapide :

Comment miser des € lors des eGames ?

Avant le début de la compétition, inscrivez-vous chez ce bookmaker eSport et déposez des euros. Une fois que le tournoi débute, vous serez prêt pour miser.

Où s'inscrire pour parier pendant les eGames ?

Rendez-vous chez cet opérateur, il accepte tous les joueurs.

Quelles sont les conditions pour participer ?

Vous devez être majeur et ne pas être interdit de jeux d'argent dans votre pays de résidence.


EGAMES : faire de l’eSport une discipline olympique

Logo des EGames

Établis à l’initiative du gouvernement britannique et de l’International eGames Committee (IEGC), les Jeux Olympiques de 2016 qui se sont déroulés à Rio de Janeiro, au Brésil, ont accueilli les EGAMES durant deux jours, soit l’équivalent eSportif des JO. Durant le premier jour de l’événement, certains des meilleurs e-athlètes brésiliens se sont livrés bataille dans des matches d’exhibition autour du jeu Smite, certainement le MOBA le plus populaire d’Amérique Latine. Lors du second jour de compétition, les meilleurs gamers professionnels du monde entier ont participé à des matchs avec double élimination sur le jeu de combat de Nintendo, Super Smash Bros.

Il est forcément louable que le Comité eGames International et le gouvernement britannique se soient associés pour créer les EGAMES, un « tournoi de jeux vidéo international où la fierté nationale est le prix ultime ». Mais si la première édition des EGAMES a eu lieu à Rio et a rencontré un certain succès, pour le moment, il n’y en a pas eu de deuxième… En effet, tandis qu’Ed Vaizey — député ministre de la Culture —, s’est dit fier des ambitions britanniques visant à promouvoir le Royaume-Uni comme chef de file dans le secteur eSport, l’aventure passionnante promise par les EGAMES ne semble pas avoir trouvé de nouveau chapitre. Mais pourquoi donc ?

Un tournoi live des eGames

Informations sur le tournoi :

Apporter de la crédibilité, de la dignité et de l’inspiration

L’ambition des EGAMES était pourtant claire sur le papier : apporter de la crédibilité au secteur, de la dignité aux joueurs et de l’inspiration pour les spectateurs. Près de trois ans après la seule édition en date, les EGAMES semblent s’être volatilisés. Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour créer une recette à succès. Pour rappel, les EGAMES étaient supposés opposer des équipes composées de joueurs masculins et féminins âgés de plus de 18 ans.
Et quand bien même seules les équipes de Grande-Bretagne, du Canada, du Brésil et des États-Unis étaient à l’époque partantes, il ne suffisait d’un rien pour convaincre les autres fédérations. Cela est d’autant plus vrai que le Comité eGames International avait ouvertement invité les autres pays à soumettre leur propre eTeam à la concurrence. Mais sans doute le problème majeur des EGAMES réside-t-il dans le fait que les e-athlètes ne perçoivent aucune rémunération en contre-partie de leur participation aux JO du jeu vidéo. Comme quoi, en matière d’eSport, tout n’est que question d’argent !

Quoi qu’il en soit, il serait dommage que les EGAMES soient un projet définitivement avorté. D’autres initiatives similaires ont pour vocation de légitimer l’eSport à l’échelle internationale.
Cela est par exemple le cas des World Cyber Games (WCG), une compétition internationale d'eSports autour de jeux multijoueurs dans lesquels des centaines d’e-athlètes du monde entier participent à une variété de compétitions connues sous le nom d’ « eSports Olympics ». Les événements de la WCG tentent d'imiter les tournois sportifs traditionnels, comme les Jeux Olympiques, avec une cérémonie d’ouverture et des joueurs de tous les horizons en compétition pour des médailles d’or, d’argent et de bronze. Les WCG ont lieu chaque année dans différentes villes du monde. Les WCG, dignes successeurs des EGAMES ?

Commencez à parier sur le eSport :

Mentions légales
EsportGame - 2020
Contact : [email protected]

Facebook   Twitter